icône d'une plume

Thessalonique

Paris

Chicago

Gênes

Londres

San Francisco

Nicosie

Ajaccio

Glasgow

Athènes

Belfast

St–Pétersbourg

Livres :

On peut tout de suite acheter ces e–books dans presque tous les pays du monde, 24 heures par jour, pendant n'importe quel jour de l'année du confort de sa propre maison (ou chambre d'hôtel, si on est en vacances) :

  • Pas d'attendre que les copies commandées arrivent par courrier.
  • Pas besoin de commander (et d'attendre) plus de copies après épuisement des stocks de livres existants dans les librairies locales
  • Pas de faire la queue (et d'être debout) à l'intérieur des librairies pour chercher et payer.
  • Pas d'arbres coupés pour fabriquer du papier pour les e–books.
  • Pas de bibliothèque (meuble / salle de) ou autre espace nécessaire pour le stockage.
  • Pas de poids à transporter pendant les voyages des lecteurs.
 
[ Le droit à la Vérité ] en anglais

Récemment publié

Adressé aux membres de familles et aux amis des malades atteints du cancer

En anglais 🇬🇧🇺🇸



Livre broché
& e–book (livre numérique)

Avant–propos par Prof. Peter Goldstraw 


Édition anglaise professionnellement éditée par: George A. Rossetti 

ISBN 978-1977834744 — édition brochée

ISBN 978–618–83380–0–5 — édition kindle

ISBN 978-618-83380-1-2   édition iBooks / ePub

“A surgeon argues passionately for doctors to notify cancer patients of their condition so they can make informed treatment decisions...A valuable plea for honesty between medical professionals and their patients.” — Kirkus Reviews

Le livre BROCHÉ comprend 288 pages. Cette édition est connue en anglais comme « paperback ».

Les dimensions du livre sont : 14 × 21,6 × 1,7 cm

Il est disponible sur Amazon dans plusieurs pays :

Le livre NUMÉRIQUE ( « e–book » ) :

  • a. Résumé :
    Faut–il ainsi que chaque patient atteint du cancer apprenne la vérité sur sa maladie ? Si tel est le cas, qui doit l’en informer ? Comment ? Quelle part de vérité peut-il supporter et gérer émotionnellement ?

    L’ignorance de la vérité par la personne directement concernée constitue pour la Grèce contemporaine une blessure envenimée, une vraie honte ! Une honte semblable à l’ancienne « malédiction des Alcméonides » (qui tuèrent Cylon, le suppliant, en commettant un sacrilège en 632 av. J.–C.)…

    Sont énumérés dans ce livre des arguments en faveur du droit des patients à la vérité ainsi que des « contre–exemples », inspirés par les trente-deux années d’expérience clinique de l’auteur :
    icône d'un homme avec cancer
     la confiance ;
     la protection contre les charlatans et l’exploitation ;
     le sacrifice conscient d’un viscère ou d’un autre organe (réséqué par voie chirurgicale) en vue d’obtenir la guérison ;
     l’espoir fondé ;
     l’absence d’angoisse face à l’inconnu.

    Le livre :

     s’adresse en priorité aux membres de la famille proche du patient atteint du cancer ; à leur charge incombe en général la décision d’informer ou non leur parent proche de sa maladie.

     fournit matière à réflexion aux humanistes soignant le patient atteint du cancer ou d’une maladie similaire : médecin, infirmier (–ère), psychologue, prêtre, ami(e). Ces derniers sont priés de ne pas recourir à la solution facile du mensonge, laquelle ne mène en définitive qu’à des complications désastreuses.

     frappe un grand coup sur notre hypocrisie nationale, qui prétend (comme un prétexte) éviter de causer de la peine chez le patient. Cependant ce même patient est tourmenté sans pudeur par l’hypocrisie ; d’innombrables aspects de ces tourments sont ici exposés afin d’être définitivement bannis de la pratique clinique…
    En lire plus
  • b. Chapitres :
    •  1. Sous les projecteurs dans les capitales impériales, ainsi qu’ailleurs…
    •  2. Une fois la mauvaise nouvelle révélée
    •  3. Des membres de la famille qui recourent aux mensonges
    •  4. Eventualité d’intentions malveillantes
    •  5. La vérité éclate toujours au grand jour
    •  6. Le « chagrin » est une chose, la « dépression » en est une autre
    •  7. Consentement avisé
    •  8. Observance thérapeutique et suivi médical
    •  9. Demi-vérités, propos évasifs et jargon médical
    • 10. Qui doit révéler le diagnostic ?
    • 11. Comment révéler le diagnostic : 1ère séance
    • 12. Comment : 2ème et 3ème séances
    • 13. Comment : 4ème (dernière) séance
    • 14. Documentation médicale, stadification, traitements thérapeutiques
    • 15. Précautions en préparant les familles face à l'inévitable dénouement !
    • 16. Quelle partie de la vérité révéler ?
    • 17. Opiacés – antidouleurs et autres médicaments
    • 18. Espérance de vie
    • 19. À l’attention des médecins et d'autres professionnels de la santé

    Presque chaque chapitre du livre est divisé en deux sessions :

     un « contre-exemple » clinique
     la suite ou le reste du chapitre (avec des arguments etc.)

    En lire plus

Télécharger un extrait GRADUIT du livre :

Titre original en anglais :

The Right To The Truth
For families and friends of patients with cancer

 
Expression mathématique indispensable

ISBN 978-960-93-7835-2

En anglais 🇬🇧🇺🇸



E–book
disponible sur :

Résumé
Afin d’établir une hiérarchie ou d’ordonner le foisonnement d’informations médicales, à la façon des “indications” d’Hippocrate, qui tentaient de restreindre les avis préhippocratiques arbitraires, subjectifs, personnels et erratiques, la médicine moderne nécessite ...
... une base théorique mathématique (logarithmique ou exponentielle) pour quantifier la Signification de l’information médicale (des données médicales) stockée dans le dossier médical informatisé de chaque patient.

Une fois obtenue, la quantification de la Signification différentielle permet d’éliminer les dangers suivants :

a) la diffusion de l’information médicale cruciale en petite quantité (morcelée) et exprimée en peu de bits (p.ex. « la présence ou absence de dissémination du cancer suite aux examens et aux tentatives de classification », « patient mort ou vivant »), la dite information pouvant être cachée dans un flux de données (en GBs) bien moins importants

b) les algorithmes de diagnostics des ordinateurs (Deep learning) risquent de perdre leur efficacité à reconnaître la hiérarchie séquentielle de la signification des données digitales médicales hétérogènes qui devraient être prises en compte pour aboutir à une conclusion sûre et raisonnable.
En lire plus
Titre original en anglais :

Differential Clinical Significance of Medical Information
Mathematical Expression of it Needed

 
Adressé aux membres de familles et aux amis des malades atteints du cancer

ISBN 978-960-93-8208-3

En grec 🇬🇷



E–book
disponible sur :

  • a. Résumé :
    Faut–il ainsi que chaque patient atteint du cancer apprenne la vérité sur sa maladie ? Si tel est le cas, qui doit l’en informer ? Comment ? Quelle part de vérité peut-il supporter et gérer émotionnellement ?

    L’ignorance de la vérité par la personne directement concernée constitue pour la Grèce contemporaine une blessure envenimée, une vraie honte ! Une honte semblable à l’ancienne « malédiction des Alcméonides » (qui tuèrent Cylon, le suppliant, en commettant un sacrilège en 632 av. J.–C.)…

    Sont énumérés dans ce livre des arguments en faveur du droit des patients à la vérité ainsi que des « contre–exemples », inspirés par les trente-deux années d’expérience clinique de l’auteur :
    icône d'un homme avec cancer
     la confiance ;
     la protection contre les charlatans et l’exploitation ;
     le sacrifice conscient d’un viscère ou d’un autre organe (réséqué par voie chirurgicale) en vue d’obtenir la guérison ;
     l’espoir fondé ;
     l’absence d’angoisse face à l’inconnu.

    Le livre :

     s’adresse en priorité aux membres de la famille proche du patient atteint du cancer ; à leur charge incombe en général la décision d’informer ou non leur parent proche de sa maladie.

     fournit matière à réflexion aux humanistes soignant le patient atteint du cancer ou d’une maladie similaire : médecin, infirmier (–ère), psychologue, prêtre, ami(e). Ces derniers sont priés de ne pas recourir à la solution facile du mensonge, laquelle ne mène en définitive qu’à des complications désastreuses.

     frappe un grand coup sur notre hypocrisie nationale, qui prétend (comme un prétexte) éviter de causer de la peine chez le patient. Cependant ce même patient est tourmenté sans pudeur par l’hypocrisie ; d’innombrables aspects de ces tourments sont ici exposés afin d’être définitivement bannis de la pratique clinique…
    En lire plus
  • b. Chapitres :
    •  1. Une fois la mauvaise nouvelle révélée
    •  2. Des membres de la famille qui recourent aux mensonges
    •  3. Eventualité d’intentions malveillantes
    •  4. La vérité éclate toujours au grand jour
    •  5. Le « chagrin » est une chose, la « dépression » en est une autre
    •  6. Consentement avisé
    •  7. Observance thérapeutique et suivi médical
    •  8. Demi-vérités, propos évasifs et jargon médical
    •  9. Qui doit révéler le diagnostic ?
    • 10. Comment révéler le diagnostic : 1ère séance
    • 11. Comment : 2ème et 3ème séances
    • 12. Comment : 4ème (dernière) séance
    • 13. Documentation médicale, stadification, traitements thérapeutiques
    • 14. Avertissement
    • 15. Quelle partie de la vérité révéler ?
    • 16. Opiacés – antidouleurs et autres médicaments
    • 17. Espérance de vie
    • 18. À l’attention des médecins et des autres professionnels de la santé

    Presque chaque chapitre du livre est divisé en deux sessions :

     un « contre-exemple » clinique
     la suite ou le reste du chapitre (avec des arguments etc.)

    En lire plus
Titre original en grec :

Δικαίωμα στην Αλήθεια
Για Συγγενείς – Φίλους ασθενών με καρκίνο

 
Expression mathématique indispensable

ISBN 978-960-93-7847-5

En grec 🇬🇷




E–book disponible sur :

Résumé
Afin d’établir une hiérarchie ou d’ordonner le foisonnement d’informations médicales, à la façon des “indications” d’Hippocrate, qui tentaient de restreindre les avis préhippocratiques arbitraires, subjectifs, personnels et erratiques, la médicine moderne nécessite ...
... une base théorique mathématique (logarithmique ou exponentielle) pour quantifier la Signification de l’information médicale (des données médicales) stockée dans le dossier médical informatisé de chaque patient.

Une fois obtenue, la quantification de la Signification différentielle permet d’éliminer les dangers suivants :

a) la diffusion de l’information médicale cruciale en petite quantité (morcelée) et exprimée en peu de bits (p.ex. « la présence ou absence de dissémination du cancer suite aux examens et aux tentatives de classification », « patient mort ou vivant »), la dite information pouvant être cachée dans un flux de données (en GBs) bien moins importants

b) les algorithmes de diagnostics des ordinateurs (Deep learning) risquent de perdre leur efficacité à reconnaître la hiérarchie séquentielle de la signification des données digitales médicales hétérogènes qui devraient être prises en compte pour aboutir à une conclusion sûre et raisonnable.
En lire plus
Titre original en grec :

Διαφορική Κλινική Σημαντικότητα Ιατρικής Πληροφορίας
Ανάγκη Μαθηματικής έκφρασης αυτής

Pour soutenir la langue grecque par les éditions numériques amazon sur leur plate–forme « kindle / KDP ».

Votre abonnement à la lettre d'information :

Inscrivez–vous pour recevoir une newsletter semestrielle ainsi que des extraits gratuits de livres avant leur sortie, des réductions de prix etc.

Merci !

Vous recevrez la newsletter et les notifications promises à propos d'extraits des livres futurs, promotions etc.

Merci de PARTAGER cette page web par:

webclip for writer's site: a fountain pen writing the initials ICP
Merci de visiter mon site web européen d'auteur.


Vous pourriez également parcourir mon site web médical